+

Principes et valeurs...

Notre valeur de base est le respect de l'animal, de son bien-être et de son droit à la vie. Ainsi, nous rejetons notamment la 'logique' de l'élevage industriel, où l'animal naît uniquement pour une finalité de mort pour assouvir les 'besoins' humains de consommation.

Depuis 2015, le code civil français reconnait l'animal comme un « être vivant doué de sensibilité » et non plus comme un 'bien meuble'. Nous estimons que la législation doit progresser encore et accorder aux animaux une personnalité juridique à part entière et la qualité de 'personne non-humaine', afin de pouvoir protéger davantage les animaux et sanctionner adéquatement toute action humaine qui entraîne leur souffrance et maltraitance.

  Nous citons bien volontiers l'article 4 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (1789) : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». Nous pensons que cela doit s'appliquer à tout le vivant.

Charte des principes

et valeurs

Dans la vie quotidienne du Sanctuaire La Garie, nous nous imposons des valeurs et une ligne de conduite garantissent au maximum le respect envers les animaux accueillis et leur bien-être. Nous invitons nos sympathisants et visiteurs à nous soutenir dans ces principes.

Le principe de sanctuaire

Nous accueillons et soignons les animaux à vie. Ce n’est pas un refuge, où les animaux ne seraient que ‘de passage’ en attendant une éventuelle adoption. Nous voulons que les animaux parviennent à comprendre qu’ils sont finalement en paix et qu'ils peuvent avoir confiance en leurs hôtes.

1.

Les animaux de ferme

Bien que tout animal a le droit de rejoindre le sanctuaire, nous sommes particulièrement sensibles aux animaux ayant des histoires difficiles : négligence, exploitation, maltraitance, abandon. Cette approche met en exergue toute la raison d’être du sanctuaire.   

2.

La liberté du repos

Les animaux sont libres de leurs choix et de leurs instincts dans les limites du vivre ensemble avec les autres espèces au sanctuaire. Ils ne subissent aucune obligation de travail et tout rapprochement avec les humains dépend de leur propre volonté.

3.

L'accompagnement de l'animal

Le sanctuaire n'est pas un ensemble de troupeaux mais une communauté où chaque animal est un individu à part entière. Ils ont un nom et un passé, et ils évoluent chacun à son rythme. Nous sommes en permanence à l'écoute de chaque animal et nous l'accompagnons dans ses besoins personnels.

4.

Le respect de la tranquillité

Par principe, le sanctuaire est fermé au public dans le but de garantir la tranquillité des animaux. Cela dit, les randonneurs sont bienvenus pour observer les animaux (à distance). Nous accueillons des personnes et des groupes dans des contextes précis, toujours dans le respect de la vie des animaux.  

5.

L’espace vital

Nous procurons à chaque animal un espace de mouvement qui convient au mieux les besoins de son espèce. Ainsi, nous préférons accueillir moins d’animaux pourvu que ceux qui vivent au sanctuaire puissent s’épanouir au maximum – aussi bien dans les champs et les bois que dans les stabulations.

6.

Stabulation libre

Dans la mesure du possible, les animaux sont libres de leurs mouvements entre les espaces extérieurs et intérieurs. Mis à part les besoins de soins, d’entretien, ou de clôtures entre les espèces, les animaux ne sont jamais enfermés dans leurs stabulations.

7.

La reproduction

Nous évitons toute reproduction des animaux au sanctuaire et procédons à cette fin et dans des cas précis à la stérilisation ou la castration. Bien que cela puisse sembler contraire à la liberté des animaux, la plupart d’entre eux ne sont pas nés en liberté et leur surnombre dans notre société moderne est entièrement dû à leur exploitation massive. 

8.

On ne mange pas les animaux

En accueillant les animaux, nous leur assurons que leurs congénères ne seront jamais consommés au sanctuaire. Notre principe de base est le végétarisme, et à partir de ce principe nous encourageons les visiteurs à explorer par eux-mêmes leurs limites dans le respect des choix de chacun.

9.

La chasse

Nous sommes opposés à toute destruction de vie animale. Cependant, en évoluant dans un environnement rural et naturel, le sanctuaire vit avec la réalité de la chasse et des lois qui la régissent. Nous privilégions le dialogue avec les chasseurs et nous faisons appel à leur bienveillance et au respect de la tranquillité et de la sécurité des humains et des animaux et de nous épargner de la chasse autour du sanctuaire.

10.